facebook_page_plugin
A- A A+

27 Boulevard du Colonel Aubry
BP 90184 - 79304 Bressuire Cedex
05 49 81 19 00 05 49 81 02 20 Formulaire de contact

Budget 2021 - L'Agglo au coeur de la relance

18 mars 2021

Le conseil communautaire a voté ce mardi 16 mars le budget primitif 2021 de l’Agglomération du Bocage Bressuirais, premier de la nouvelle mandature.

Avec plus de 132 763 000 €, le budget 2021 traduit la gestion efficiente des finances intercommunales qui permet à la collectivité d'être en capacité de répondre aux effets de la crise économique et sociale : accompagner les habitants et soutenir la relance de l'activité au service des entreprises et de l'emploi.

UN ENGAGEMENT POLITIQUE FORT DANS UN CONTEXTE INEDIT

La préparation budgétaire fut un exercice complexe menée dans un contexte inédit, dominé par une crise économique et sanitaire, et encore plus incertain pour les intercommunalités que les années précédentes. L’élaboration du budget 2021 est le fruit d’une démarche exigeante de préparation et d’étroite concertation menée entre les élus et les directrices et directeurs de la collectivité et le résultat d’arbitrages.

Pour 2020, le coût de la crise sanitaire est estimé à environ 2 000 000 €. Au-delà de la diminution des recettes liées à la fermeture de certains équipements et des dépenses supplémentaires, les élus ont acté, dès la sortie du premier confinement, la mise en œuvre d’un plan de relance économique et touristique. Coup de pouce éco COVID, dégrèvement partiel de la CFE, opération solidarité tourisme…. Plus de 450 000 € ont été débloqués par l’Agglomération pour accompagner les entreprises et les acteurs du tourisme dans leurs reprises d’activité.

Malgré ce contexte incertain, le budget 2021, premier de la mandature, s’inscrit dans la continuité de la stratégie financière menée depuis plusieurs années, qui permet:
de maintenir un niveau d’investissement élevé au service du développement du territoire,
d’être mobilisé pour la qualité de vie des habitants.

 

UNE POLITIQUE D’INVESTISSEMENT SOUTENUE pour contribuer à la relance de l'activité des entreprises et de l'emploi

En 2021, l’Agglomération maintient le cap d’un fort niveau d’investissement pour soutenir l'activité des entreprises et l'emploi local, avec 26 205 815,46€, soit un niveau proche de 2020.

En se désendettant au cours du précédent mandat et en maintenant des capacités d’autofinancement suffisantes, elle a préservé sa capacité à financer les investissements, confortant son rôle clé dans la solidarité territoriale.

Plus de 26 millions d'euros, tous budgets confondus, sont au cœur de ce programme d'investissement ambitieux pour l'année 2021, dont 14.1 millions d'euros au titre du budget principal :

 

UNE BONNE STRATEGIE FINANCIERE ET UNE GESTION RIGOUREUSE DU BUDGET

Cette politique d’investissement soutenue est possible grâce aux résultats qui découlent d’une gestion financière efficace de la part de l’Agglomération et d’une gestion rationnelle de la part des services.

Des dépenses de fonctionnement stables
Une gestion rigoureuse des budgets a été menée par les services de la collectivité. Malgré l’ouverture de nouveaux équipements en 2021 (Cité des Jeunes et des Métiers à Bressuire, Musée à Mauléon, station d’épuration de Moncoutant), les charges à caractère général ont au global une hausse limitée
+ 1,75 % tous budgets confondus, soit 19,05 millions d’euros en 2021
- 1.31 % pour le budget principal

De plus, un effort certain combiné à une bonne anticipation des services concernant l’effet COVID a permis de maîtriser la hausse de la masse salariale (+ 0.24% pour le budget principal et + 0.94%, tous budgets confondus, soit 15,16 millions d’euros en 2021) et ce malgré les augmentations obligatoires (notamment le Glissement Vieillesse Technicité : augmentation automatique du traitement des fonctionnaires liée à leur avancement de grade, s’élevant à 70 000€) et la création de 8 nouveaux postes en 2021.

Une bonne stratégie financière
Dans un contexte contraignant, l’Agglomération du Bocage Bressuirais a décidé de ne pas augmenter ses principaux taux de fiscalité (cotisation foncière des entreprises, taxe sur le foncier bâti et non bâti,). Seule la taxe d’enlèvement des ordures ménagères et la redevance assainissement subiront une légère hausse (+3% et +1,57%) permettant d’équilibrer le budget.

Depuis plusieurs années, une stratégie financière est mise en place avec notamment un Plan Pluriannuel d'Investissement (PPI). Cet outil de pilotage financier et politique dresse la liste de l’ensemble des projets programmés sur une période de 5 ans, et des financements qui leurs sont attribués. Le PPI est actualisé et ajusté selon les évolutions de l’environnement économique, technique et législatif. Il s’agit donc d’un véritable outil de gestion financière prospectif.

La signature d’une convention avec la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP) en décembre dernier concoure à mieux encadrer et mieux contrôler l’exécution budgétaire de l’Agglomération.

La réflexion sur la mise en place d’un Pacte financier et fiscal permettra de clarifier et de stabiliser les flux financiers entre l’EPCI et ses communes membre.