27 Boulevard du Colonel Aubry
BP 90184 - 79304 Bressuire Cedex
05 49 81 19 00 05 49 81 02 20 contact [arobase] agglo2b.frFormulaire de contact

A- A A+

Musées

Les musées de l'Agglomération du Bocage Bressuirais situés à Bressuire et à Mauléon sont des lieux de découverte des richesses patrimoniales du bocage bressuirais.
Un projet de rénovation et de développement des musées est en cours d'élaboration par l'Agglomération du Bocage Bressuirais.

LE MUSÉE DE BRESSUIRE
Le Musée de Bressuire est installé dans les anciens greniers à grain de la ville. Il évoque la préhistoire et l'histoire du territoire bressuirais au travers des découvertes archéologiques qui se sont succédées ces dernières années. D’autres aspects de la vie dans le bocage sont abordés à l’aide d’œuvres d’art majoritairement produites dans le Bressuirais (sculptures, peintures, orfèvrerie…).
Pendant plus de mille ans, entre le IXe siècle av. J.-C. et les années 1960, le village de Saint-Porchaire, aujourd'hui quartier de Bressuire a abrité des ateliers de potiers.  Une importante collection de céramiques représentative de cette production locale est exposée.
Bressuire est aussi la ville natale de Max Ingrand (1908-1969) un des plus grands verriers et vitraillistes français. Explorateur des relations entre le verre et la lumière, Max Ingrand développe des techniques remarquables de travail du verre au sable et à l’acide qui donnent lieu à des chefs d’œuvre dont l’ensemble « scène de plage » (1936), qui est exposé au musée. Il créé également de nombreux vitraux puis des luminaires en collaboration avec la Compagnie de Saint-Gogain et Fontana Arte : appliques, lampes de chevet, lustres… dont certains sont visibles à Bressuire. La collection du musée permet ainsi de découvrir le savoir-faire et le talent de cet artiste qui sut exploiter au mieux l’extraordinaire capacité du verre à transformer la lumière.

LE MUSÉE DE MAULÉON
Dans les locaux de l'ancienne abbaye de la Trinité, le musée propose la découverte des roches gravées des Vaux. C'est un ensemble exceptionnel (classé Monument Historique) de plusieurs dizaines de roches qui portent les gravures de personnages, d'animaux, et de divers symboles, réalisées au fil du temps, depuis la Préhistoire. Sept pièces sont présentées au musée. L'ensemble est complété par une collection d'outils préhistoriques.
Plus près de nous, Mauléon appelée alors Châtillon-sur-Sèvres fut la capitale de la Vendée Insurgée. Le musée présente cette époque à l'aide de nombreux objets et une grande maquette.
Dans la chapelle du XIXe siècle, une très belle collection d'orfèvrerie religieuse, enrichie de nombreux objets de piété populaire, évoque la vie religieuse du XVIIe au XXe siècles.
La vie profane est présentée sous forme de reconstitution d'un intérieur poitevin. L'économie d'une petite ville du Poitou transparaît au travers d'une belle collections d'outils anciens. L'accent est mis sur les métiers du cuir qui ont fortement animé l'économie locale jusqu'aux années 1970 : tanneries, usines de chaussure...

slide expomusee

Août 1914, c'est le début d'une guerre qui coûtera la vie à plus de 10 millions d'êtres humains. Ce conflit a marqué durablement les combattants et leur entourage.
L'exposition est consacrée à l'image et aux représentations de la guerre pendant les premières années de 1914 à 1916. A l'aide de nombreux objets et documents d'époque, dont beaucoup sont prêtés par les familles du Bressuirais, le musée propose de découvrir la manière dont la guerre était présentée "officiellement" par les journaux , les cartes postales, les affiches. Et en contrepoint, comment elle était perçue par les soldats bressuirais et leur famille. Une section est consacrée au point de vue allemand, à travers la ville bavaroise de Friedberg, jumelée avec Bressuire.

L'exposition aborde les points suivants
la préparation des esprits contre un ennemi commun "l'Allemagne",1870- 1914 : un "encadrement" de l'esprit des Français depuis l'école jusqu'à la place publique qui portera ses fruits en 1914
la mobilisation en bocage : soulagement et résignation, l'Union Sacrée malgré les différends religieux
censure et propagande : les mécanismes
la figure de l'ennemi : "le Barbare" : les caricatures et les faits
l'image du soldat français : le citoyen défenseur de la Civilisation / le chrétien défenseur de la Chrétienté
la découverte de "l'altérité" : les soldats bressuirais découvrent d'autres régions et d'autres manières de penser et de se comporter
la correspondance : un phénomène de masse
pourquoi correspondre ? : (se) rassurer, améliorer le quotidien, assurer une certaine continuité
la guerre vue du Bressuirais : la vie quotidienne et représentations
au retour du front : les souvenirs et les trophées
Friedberg : la vie quotidienne et représentations des "Franzos" dans une ville de Bavière

L'exposition est accompagnée d'un catalogue (52 pages - 8€) pour approfondir les points évoqués dans l'exposition.

La scénographie
La scénographie inédite pour Bressuire propose une évocation de la vie dans la tranchée, la diffusion d'extraits de textes contemporains et la présentation de nombreuses photographies en relief. L'objectif est de permettre au public d'approcher plus concrètement certains éléments de vie de cette période et partant, quelques images et représentations mentales des contemporains.

 


Feuilleter un extrait du catalogue de l'exposition

Vernissage de l'exposition - Samedi 4 octobre 2014 - Bressuire